Différences entre produits durcis

Les tablettes durcies sont issues du concept : pas de panne, pas de casse, investissement sur le long terme.

Comme expliqué précédemment, la banalisation du marché a amené un effet de gamme qui peut s’expliquer comme suit :

  • Entrée de gamme : produit dont le durcissement physique est avéré – norme IP et standard militaire sont un minimum requis
  • Milieu de gamme : produit qui, au-delà du durcissement, propose des composants (solénoïdes, ferrites, etc.) choisis qui permettent d’anticiper des taux de panne très faibles
  • Haut de gamme : produit qui en plus des caractéristiques du milieu de gamme propose des matériaux qui permettront à la tablette de durer beaucoup plus de 5 ans

A ce jour, deux tablettes 10 pouces IP65 et MIL-STD-810G peuvent avoir des prix variant de 1000 à 9000€ en fonction de leur gamme et de leurs fonctionnalités. (Pour rappel attention aux tests) Il est évident qu’une tablette durcie haut de gamme doit être mieux conçue qu’une tablette entrée de gamme.
Quelques différences notables :

  • Choix des composants : les tablettes milieu à haut de gamme choisissent des composants plus stables et qui ont une meilleure durée de vie
  • Choix des matériaux : détail important pour la solidité (alliage de magnésium contre plastique), mais également pour le poids (choix du matériau pour les vis, etc)
  • Structure de la tablette : double châssis pour améliorer la solidité, bumpers ou coins biseautés pour absorber les chocs
  • Niveau de test réalisé pour conformité au standard militaire
  • Niveau d’accompagnement en termes de service

Pour bien choisir, il faut d’abord anticiper et bien cartographier son utilisation : une « économie » frontale peut se révéler catastrophique en termes de coûts induits si le besoin n’a pas correctement été appréhendé.
Des spécialistes sauront vous aiguiller.

mattis quis mattis libero consectetur pulvinar