Matériaux dangereux 1

Le saviez-vous ? Pourquoi devons-nous être vigilants pour l’envoi de nos tablettes et batterie ?

Il existe neuf classes de marchandises dangereuses, et il est important de connaître les produits faisant partie de chacune d’entre elles. Par exemple dans notre cas, nos tablettes sont concernées par la classe 9 (Matières et objets dangereux divers), le numéro d’identification est le UN3481 (pour les batteries emballées avec la tablette ou insérée directement à l’intérieur) et UN3080 (pour les batteries seules). Ces numéros d’identification et sections  sont également déterminés en fonction de la puissance des batteries qui, dans notre cas, ne dépassent  pas 100Wh.

Matériaux dangereux 2Matériaux dangereux 3

Afin de respecter les lois et les normes de sécurité, il est primordial, notamment pour les entreprises de respecter la règlementation en vigueur, de la IATA (Association internationale du transport aérien) lors de l’expédition de ces matériaux.

Chaque marchandise dangereuse relève d’un ou de plusieurs types de dangers particuliers et possède un numéro dit « numéro ONU » (numéro d’identification international) qui doit figurer sur chaque emballage précédé des lettres « UN »  et d’un code douanier (HS CODE).

Le lithium (Ion) qui est souvent contenu dans les piles et les batteries, présente de hauts risques de surchauffe et d’inflammation durant le transport. De ce fait, il est considéré comme matière dangereuse. Lors de la prise en charge des marchandises, il faut impérativement prendre en compte la puissance, le conditionnement, mais également la destination de celles-ci afin de respecter les normes de sécurité propre à  chaque pays.

Concernant les expéditions des batteries, en plus du marquage sur l’emballage, il est nécessaire de se procurer un certificat de  la part du fabricant (un MSDS : Material Safety Data Sheet) qui contient des informations indispensables sur le transport, les consignes de sécurité en cas d’incendie ou en cas d’incident. En effet, au niveau du transport, il est possible de le faire par voie aérienne ou maritime. Les coûts du maritime sont moins élevés, mais beaucoup plus long, et ce, malgré les autorisations et certifications des fabricants.

Pour toutes ces expéditions à l’international, il est souvent nécessaire pour les douanes, d’apposer un pli-cartable sur les colis, contenant les documents sur la marchandise. Le contenu de cette pochette respecte les critères de chaque pays, il est primordial de vous en informer avant l’expédition. Ce qui peut différer sont souvent les taxes douanières (malgré un code douanier HS Code identique), en fonction du pays de destination, Union Européenne ou hors.

Par exemple, l’Irlande, pourtant membre de l’Union Européenne, dispose d’une réglementation spécifique pour le transport du lithium. Lors d’un envoi, nous avons dû mettre la mention « ELB » sur le bordereau d’envoi, qui signifie que nos batteries sont emballées ou contenues dans nos tablettes (mention UN3481).

Pour une efficacité maximale lors de vos envois de matériel « dangereux » type les batteries au lithium, pensez à bien vous renseignez avant l’expédition de votre marchandise.

ut Aenean vulputate, fringilla sed et, id mi, elementum ipsum libero non